Sélection de la langue d’affichage
Sur cette page :

Référence 13 avril 2021
La BCF Aréna tout feu tout flamme grâce à WAGO

Le nouveau stade de hockey de Fribourg, la BCF Aréna, brille de mille feux dans la nuit et prend vie grâce à un éclairage innovant Sur les façades, des mises en scènes spectaculaires reproduisent les émotions du dragon, emblème de l’équipe fribourgeoise, qui prend vie grâce à un système d’automation performant et très convivial.

Le dragon dort, le dragon s’énerve, le dragon crache du feu, l’éclairage extérieur de l’Aréna vibre au rythme de la clameur et des explosions de joie du public ! Le cerveau qui fournit avec précision les impulsions à chacun des 680 luminaires installés dans l’enveloppe de l’Aréna est le contrôleur PFC 200 Wago, un automate industriel, fréquemment utilisé pour la gestion technique du bâtiment et programmé avec passion par R2D2. Xavier Aymon nous livre ses imressions sur ce projet original et explique comment le mariage de la technique et de créativité peut aboutir à des créations uniques en leur genre.

LA « PEAU » DU DRAGON

La grande originalité de la patinoire est due à l’ingéniosité, à la créativité et à la pugnacité des architectes qui l’ont imaginée. En s’approchant de l’arène, le spectateur est immédiatement plongé dans l’univers des Dragons. En effet, la peau de la patinoire, sa façade, est composée d’éléments très complexes évoquant les écailles de l’animal fantastique. Comme il se doit, cette peau reflète les émotions ressenties par le dragon. En l’occurrence, cela se fait grâce à l’éclairage dynamique minutieusement mis au point par l'équipe de l'Atelier R2D2 et son dirigeant Xavier Aymon.


FAÇADE ANIMÉE

Après 4 ans d’efforts intenses dont deux ans de travaux et deux ans de planification, les travaux de construction de la nouvelle patinoire du club de hockey Fribourg-Gottéron ont été menés à bout. La nouvelle arène, dans toute sa splendeur, fait désormais partie du paysage fribourgeois. Une ambiance « chaudron » y est maintenue avec des gradins à la vue plongeante, grâce à leur inclinaison unique. Ce projet d’envergure très complexe qui est l’œuvre de bfik Architectes présente de nombreuses originalités dont une charpente en nid d’oiseau. Des escaliers hélicoïdaux permettent un accès optimal aux quelque 9000 places, aux 23 loges, 6 restaurants et 12 buvettes. Les personnes l’empruntent entrent en contact avec une longue spirale en béton évoquant les écailles du dragon, emblème de l’équipe de hockey fribourgeoise.



Interview avec Xavier Aymon

Dirigeant Atelier R2D2

Xavier Aymon, pouvez-vous nous présenter votre société ?

L’Atelier R2D2 est spécialisé dans la domotique, l’éclairage et le développement de projet innovant, alliant le design et la technologie. Nous aimons le design et tout ce qui fait sens. Lors de la réalisation de nos projets, nous faisons régulièrement le lien entre le monde de l’automatisme du bâtiment et le monde de l’automatisme scénique qui a été inventé par d’autres gens.

Comment en êtes-vous arrivés à réaliser l’éclairage de la BCF Aréna ?

Le premier contact que j’ai eu, c’est avec la société erco. Ils sont spécialisés pour la conception et la fabrication de luminaires spéciaux adaptés à chaque projets. 680 projecteurs erco ont été installés dans chacune des écailles de dragon de l’enveloppe de l’Aréna. Nous avons été contactés pour conférer une touche artistique à l’ensemble. C’est une mission que nous affectionnons particulièrement.

aymon.PNG

» Le cerveau limbique, le centre émotionnel du dragon, c’est bien le PFC 200 de Wago. «




Xavier Aymon, Dirigeant Atelier R2D2

Il s’agit d’un travail original et unique en son genre, n’est-ce pas ?

Du point de vue technique, il y a eu quelques challenges. L’éclairage est piloté par DMX avec le logiciel Madrix. Compte tenu des dimensions de l’Aréna, il a fallu imaginer une infrastructure de câblage particulière. La liaison entre le contrôleur central et les éléments DMX est réalisée en fibre optique.


Le dragon, par exemple ?

Tout à fait, nous donnons vie au dragon, l’emblème de Fribourg-Gottéron. On nous a demandé d’évoquer un dragon qui dort. Il fallait reproduire les pulsations du dragon endormi. Ça pulse de manière régulière avec des couleurs assez sombres. Cela se fait avant le match. Ensuite on le fait se réveiller puis s’énerver au moment où les adversaires rentrent sur la patinoire. Il s’agit de raconter un peu une histoire. Dans les moments de paroxysme, le dragon crache du feu, ça enflamme toute l’arène. L’éclairage est également capable de vibrer au rythme de l’ambiance sonore dans le stade.


Tout cela doit fonctionner sans qu’il faille un bataillon de techniciens ?

En fait, juste un peu de technologie high-tech et un super travail de programmation de mon équipe. Nous avons préparé avec Madrix une vingtaine de scènes statiques et une vingtaine de scènes dynamiques au client. Puis en partenariat avec la société Wago nous avons réalisé un superviseur basé sur HTML 5, d’utilisation confortable et très intuitive permettant par exemple au club de hockey sur glace de définir un calendrier. Il tient compte des jours de match en faisant la distinction entre ceux joués à domicile et ceux à l’extérieur. Le tout fonctionne grâce au contrôleur PFC 200 qui est en quelque sorte le chef d’orchestre des scénarios mis en place. C’est vrai, le cerveau limbique, le centre émotionnel du dragon, c’est bien le PFC 200 de Wago !


Quels sont les sentiments que vous éprouvez en pensant à l’éclairage de la BCF Aréna ?

Votre question est marrante ! Je suis de formation ingénieur et j’ai été toujours un peu frustré de de faire que de la technique. Le côté artistique ou design technologique m’a toujours beaucoup intéressé. À la BCF Aréna, nous avons pu effectuer un formidable travail de création en exploitant à fond les moyens techniques dont nous disposons. J’essaye effectivement de faire des projets de ce type. Ils sont gratifiants. De plus, je trouve ces missions très intéressantes. Du point de vue personnel, elles sont très motivantes et elles m’apportent beaucoup, effectivement !

Plus d'impressions

Texte: Pierre Schoeffel
Photos et vidéo : peterschaeublin.com

Votre contact chez WAGO

Autres demandes:

Suivez-nous sur :